Karl Lagerfeld

Infatigable et workaholic, Karl Lagerfeld a plus d’une expérience dans son CV. En plus d’être le directeur artistique de la marque Fendi depuis 1965 et de la maison Chanel depuis 1983, il a lancé, sur le tard, sa marque éponyme en 1984…

karl lagerfeld marque

Karl Lagerfeld, la marque

Karl Lagerfeld, du créateur à la marque

Karl Lagerfeld ne travaille pas dans la mode, il est la mode. Passionné depuis toujours, on aurait pu s’attendre à ce qu’il créé sa propre marque dès le début.

Or, ses toutes premières collections l’avaient pourtant amené au sommet, ou du mois ex æquo avec Yves Saint Laurent, lorsqu’il a remporté le concours du « Secrétariat International de la Laine ».

Mais c’est pourtant après avoir collaboré avec les plus grands comme Jean Patou, Pierre Balmain et avoir fait ses armes chez Chloé que l’artiste s’est décidé.

En 1984, il lance enfin sa propre marque après avoir fait le constat que l’avenir de la mode réside plus dans le prêt-à-porter que dans la Haute Couture.

Il s’installe donc au 144 avenue des Champs Elysées et propose un prêt-à-porter qui lui ressemble : simple et pourtant bien réfléchi, avec un code couleur restreint, noir et blanc essentiellement, des coupes impeccables et un style mêlant élégance et touches rock.

karl lagerfeld collection femme

Karl Lafergeld – Printemps Eté 2013

Le style « Karl Lagerfeld »

Griffe mixte imperméable aux conventions exécutées par la Haute Couture, Karl Lagerfeld est un joyau avant-gardiste, qui rejette le luxe ostensible au profit d’une élégance toute en discrétion.

Usant du costume masculin trois-pièces comme source d’inspiration dans toutes ses collections, le styliste projette à travers sa griffe une mode androgyne et moderne à souhait.

Minimalisme, sobriété, la marque célèbre l’esthétique dandy jusque dans les moindres détails. Une philosophie qui vaudra au label le dé d’or de la meilleure collection en 1986.

Installée confortablement dans le réseau parisien, la griffe profite de sa popularité dans les médias pour s’étendre sur le continent américain et asiatique.

Tenue par l’un des créateurs les plus prolifiques de tous les temps, la griffe Karl Lagerfeld étourdie par sa multitude de modèles, et ne cesse de grimper dans l’estime des professionnels de la mode.

karl lagerfeld collection homme

Karl Lafergeld – Printemps Eté 2013

Karl Lagerfeld x H&M

Jusqu’ici peu connue du grand public, la griffe crée l’évènement en s’associant avec le géant du prêt-à-porter H&M en 2004.

Auteur d’une collection qui sera vendue en l’espace de quelques minutes dans le monde entier, le label Karl Lagerfeld se verra adopté par des générations de tous âges, adeptes de ces coupes architecturales.

D’allures simples, mais étudiées sous les moindres coutures, ses créations font opiner les rédactrices mode d’un mouvement général.

Désormais considérée comme une référence, la griffe s’insère sans mal dans le monde du cinéma, et signe une collection exclusive pour Pedro Almodovar, puis Franco Zeffirelli.

Porte-clés karl lagerfeld

Porte-clés disponible sur Net-à-Porter

K par Karl, la ligne bis

Alors que les podiums de Karl Lagerfeld se résument à de véritables triomphes, le label voit naître en 2007 une ligne bis, surnommée K par Karl.

Trempée d’un tempérament très urbain, la nouvelle griffe donne la part belle aux jeans, déclinés en noir, gris et bleu nuit. Un trio qui rappelle de près les tonalités usitées dans ses collections.

Multipliant les partenariats, ainsi que l’ampleur des lignes d’accessoires et de parfums, l’entreprise Karl Lagerfeld semble aujourd’hui avoir acquis suffisamment de légitimité auprès des sphères VIP pour faire partie des griffes dont le nom reste gravé dans le marbre.

Une solennité qui n’empêche pas la marque de descendre de son podium pour s’amuser avec des griffes de moindre envergure.

À l’été 2009, Repetto profite ainsi d’un relookage par la Maison Lagerfeld de son soulier fétiche qu’est la ballerine. Avant-gardiste, authentique, la griffe Karl Lagerfeld peut aujourd’hui se vanter de provoquer un véritable cataclysme d’admiration à chacun de ses passages.

karl lagerfeld paris

Karl Lagerfeld Paris

2012, un nouveau départ

Depuis l’année 2010, la marque « Karl Lagerfeld » s’est faite un peu plus discrète. Il faut dire que son créateur n’a pas arrêté de travailler sur d’autres projets : invité d’honneur de Sephora, rédacteur en chef du magazine Métro ou encore créateur des costumes de scènes de Vanessa Paradis

Mais au court de l’année 2012, la marque prend un nouveau départ. Karl Lagerfeld inaugure deux nouvelles lignes baptisées Karl et Karl Lagerfeld Paris. Destinées aux femmes et aux hommes, le public découvre les premières créations sur le site de vente en ligne Net-à-Porter.

Elles proposent l’attirail parfait du vrai Kaiser : mitaines et gants en cuir, chemises à col pelle-à-tarte ou encore bijoux baroques… Tout ceci dans un noir et blanc très lagerfeleresque.

Ces deux lignes se veulent plus « grand public » et sont vendues à partir de 60 euros, jusqu’à 1 500 pour certaines pièces.

En 2013, Karl Lagerfeld continue d’ouvrir des boutiques pour sa marque. Les dernières en dates : Amsterdam et Saint Germain des Prés à Paris. La marque du Kaiser s’est aussi associée à la marque Melissa le temps d’une collection. Et c’était le mannequin vedette Cara Delevingne qui en incarnait le visage. Puis Karl a également collaboré avec Shu Uemura pour une gamme de cosmétique.

Créateur

Chris Benz

Chris Benz

Griffe mixte imperméable aux conventions, Karl Lagerfeld est un joyau avant-gardiste, qui rejette le luxe ostensible au profit d’une élégance discrète.
En savoir plus sur Chris Benz