NEW YORK FASHION WEEK – DAY 1

Le coup d’envoi des semaines de la mode  printemps/été 2013 est donné avec New York et ça commence fort. Ne manquez rien des défilés de la fashion week grâce à nos décryptages quotidiens sur Ykone. 

10 Crosby Derek Lam

Les bloggeuses américaines ne cessent de gravir les échelons de la mode, pour Derek Lam et sa deuxième ligne c’est Emily Weiss de Into The Gloss qui se voit glorifier. Weiss a posé mais aussi ‘stylé’ la campagne, comprenez qu’elle a choisi les vêtements qu’elle allait elle même porter pour ce lookbook.
La tâche n’était pas bien dure car l’ensemble de la collection est une réussite. De beaux imprimés, certes pas très originaux, mais flatteurs, s’associent à des étoffes ultra légères déclinées en robes ou pantalons. Beaucoup de cuir, en manteaux ou pantalons, et de couleurs printanières rythment cette collection sans grands risques, mais visuellement juste.

BCBG Max Azria

«Je ne pense pas qu’il faille montrer beaucoup de peau pour être sexy» clamait Lubov Azria (la femme de Max Azria) à la fin du défilé, et en effet, en voyant la collection elle a complètement raison. Les harnais en pagaille, en fils conducteurs du défilé, donnent une nouvelle dimension à la marque, une touche plus jeune et sauvage.
Associé à de la dentelle, soie et tulle le caractère ‘sadomaso’ fait place à une allure d’une puissante féminité. La ribambelle de robes, qui différent par leurs matières ou couleurs, satisferont sans aucun doute urbaines et noctambules.

Creatures Of The Wind

Shane Gabier et Christophe Peters ont mûri mais ne sont pas sortis de leur monde parallèle duquel ils délivrent des collections époustouflantes.
Après des présentations où les tenues se rapprochaient plus de la couture que du prêt-à-porter, du rêve que de la réalité, les voilà maintenant organisant leur premier véritable défilé.
Si on regarde de loin, avec une perspective générale, on pourrait sentir une pincée de déception monter, la collection est nettement moins flamboyante que les précédentes. Mais, et comme toujours chez COTW, il faut se rapprocher pour voir la beauté du geste.
Les pièces brodées de cristaux de Swarovski sont sublimes, tout comme celles en cuir lamé imprimé de mille et une manières. Les techniques dignes des maisons de couture sont là, mais cette fois la plupart des pièces, même si elles restent ‘osées’, sont tout à fait portables pour celles qui n’ont pas froid aux yeux.
C’est la combinaison parfaite, un savoir-faire inouï et une harmonie parfaite entre valeur commerciale et poussées artistiques.

Steven Alan

Steven Alan a commencé en ouvrant une boutique multimarque en 1994, vendant une flopée de jeunes designers encore inconnus au bataillon, puis, petit à petit il s’est construit un petit empire. En 1999 il lance sa propre collection de vêtements et défile à New York depuis quatre saisons. Pour le printemps été 2013 il confie à Style.com qu’il n’a pas eu le temps d’organiser un défilé, mais collection il y a quand même !
L’essence reste la même, une approche légère, simple et enthousiaste du vestiaire américain traditionnel. Les couleurs sont rassurantes, les coupes confortables et les matières, chambray, lin, et coton, restent naturelles.
Un vestiaire joliment caressé par les rosées matinales du printemps, les balades en vélo à Brooklyn et les pique niques sur les pelouses de Central Park.

participer à la conversation


Article précédent


parJulien Neuville

Article suivant


par Julien Neuville