Yelena Yemchuk

  • Another Magazine par Yelena Yemchuk
  • Another Magazine par Yelena Yemchuk
  • Carmen Kass par Yelena Yemchuk, Vogue Nippon, Octobre 2008 par Yelena Yemchuk
  • Kenzo, Automne Hiver 2008 par Yelena Yemchuk
  • Kenzo, Automne Hiver 2008 par Yelena Yemchuk
  • Kenzo, Automne Hiver 2008 par Yelena Yemchuk
  • Vogue Nippon, Octobre 2008 par Yelena Yemchuk


Réalisatrice, documentariste, peintre, ce n’est qu’assez tard que Yelena Yemchuk se lance dans la photographie de mode. Par ses clichés légers, elle parvient à recréer un univers insolite.

Yelena Yemchuk naît en Ukraine un 22 avril, où elle grandit jusqu’à l’âge de 11 ans avant de déménager avec sa famille aux Etats-Unis. Elle commence à s’intéresser à la photographie à l’âge de 14 ans. Etudiante, elle suit des cours sur les arts et le graphisme à la Parsons School of Design de New York. Plus tard, elle poursuit son apprentissage de l’art sous toutes ses formes au Centre Artistique de Pasadena en Californie.

Elle commence à travailler dans le monde de la musique comme réalisatrice de clips. Elle réalise notamment des clips vidéo pour les Smashing Pumpinks et Savage Garden. Elle s’improvise également peintre, documentariste ou photographe. A ses débuts dans la photographie, elle shoote des paysages et réalise des portraits de célébrités. Elle immortalisera notamment Sofia Coppola, Claudia Schiffer, Natalie Imbruglia ou Michelle Williams.

Poussée par l’un de ses amis en 2001, Yelena a 35 ans lorsqu’elle se lance dans la photographie de mode, travaillant entre New York et l’Europe. Elle signe de prestigieuses campagnes publicitaires pour des marques de renom comme Vera Wang, Cacharel, Kenzo, Dries Van Noten ou Christian Lacroix.

Elle collabore régulièrement avec des magazines comme V Magazine, i-D, The New Yorker ou les éditions japonaise et italienne de Vogue. Evasif et léger, son travail se remarque par sa parfaite maîtrise des détails. Dans la mise en scène de ses séries photos, on devine son passé de réalisatrice. Les magazines la sollicitent car ils savent que plus qu’une robe ou un top model, c’est tout un univers que Yelena Yemchuk recréé au travers de ses photographies. Avec seulement quelques clichés, elle raconte toute une histoire.